Accueil » SIGGRAPH 2013 : Isotropix lance Clarisse 1.5, disponible dans la boutique

SIGGRAPH 2013 : Isotropix lance Clarisse 1.5, disponible dans la boutique

Clarisse
MAJ 1/08/2013 : Suite au retours très positifs que Isotropix a rencontré lors du Siggraph, l’éditeur prolonge sa promotion anniversaire jusqu’au 31 Août prochain. Rendez-vous sur la boutique 3DVF.fr pour en savoir plus ou contactez l’équipe de Progiss.

L’éditeur français Isotropix annonce à l’occasion du SIGGRAPH 2013 le lancement de la version 1.5 de Clarisse. Ce produit est par ailleurs désormais disponible dans la boutique 3DVF.fr ; l’occasion pour nous de revenir sur le logiciel lui-même, puis sur les nouveautés.

Clarisse iFX : plus qu’un moteur de rendu, un nouveau workflow

Produit atypique, Clarisse iFX n’est pas un simple moteur de rendu. Le logiciel va plus loin, et se présente comme un véritable couteau suisse : layout, lighting, shading, rendu, compositing.
Fusion d’un moteur de rendu, d’un outil d’animation et d’un logiciel de compositing, Clarisse iFX promet selon son éditeur Isotropix (basé en France) de simplifier de façon spectaculaire le workflow des artistes.

Le viewport n’en est pas vraiment un : on travaille directement avec l’image finale, et non pas dans un aperçu OpenGL. Le rendu (raytracing) est progressif, et il est possible d’ajouter des filtres ou effets sur le rendu tout en conservant ce côté progressif.
Le choix de ne pas proposer d’affichage OpenGL est d’ailleurs assumé, et fait partie d’une approche plus large : à l’heure actuelle, Clarisse iFX n’utilise pas le GPU, le but étant de ne pas brider le logiciel (notamment en mémoire).

L’approche choisie et les optimisations mémoire font que Clarisse permet de travailler sans broncher sur des scènes particulièrement lourdes, là où un logiciel classique serait mis à genoux. Les performances d’affichage dépendant plus du nombre de pixels de l’image que du nombre de polygones de la scène.
Un exemple d’optimisation : Clarisse est doté d’un système de déduplication automatique qui rend inutile l’utilisation d’instancing. Une approche intéressante, puisqu’il est souvent difficile de savoir à l’avance si un objet peut être instancié ou sera modifié.

Clarisse iFX

Le moteur de rendu de Clarisse propose l’ensemble des fonctions que l’on est en droit d’attendre d’un moteur moderne : particules, fluides, gestion du fur, illumination globale (via Monte Carlo à l’heure actuelle, mais d’autres méthodes comme l’irradiance cache seront implémentées à l’avenir), motion blur, etc.

Clarisse dispose d’outils de lighting et shading complets ; le logiciel part de zéro et il faut effectuer ces deux phases au sein du produit et non dans un logiciel externe comme Maya ; cependant, il est par exemple possible d’attribuer automatiquement des shaders en fonction de la nomenclature d’une scène. De quoi, par exemple, attribuer sans peine aux personnage d’une série leurs matériaux, sans avoir à tout redéfinir à chaque fois.

Le fait de pouvoir travailler le compositing directement dans Clarisse sera évidemment utile pour des projets de type série ; pour des projets plus poussés tels que des VFX, un logiciel tel que NUKE restera indispensable en complément, car possédant plus de fonctions.

A noter également, les scènes clarisses travaillent avec des références et non « en dur » : si un modèle externe est mis à jour, la scène est donc automatiquement mise à jour.

Quelques outils puissants sont inclus, comme un système d’assignation procédurale des assets. On pourra ainsi sélectionner tous les objets d’un certain type selon différents critères (en particulier via des filtres sur le nom des assets), et assigner rapidement des matériaux.

En ce qui concerne les performances, comme l’approche choisie est d’éviter le GPU elle dépendront surtout du processeur. Le logiciel étant fortement parallélisé, de nombreux coeurs seront un atout. Pour la RAM, Clarisse a des consommations semblables aux autres produits du marché : une station de travail actuelle supportera sans problème le produit.
Pour la vitesse de rendu, Isotropix annonce des performances similaires à Arnold.

A noter également, le logiciel évolue rapidement, avec une release par mois environ. La version actuelle a donc déjà beaucoup évolué par rapport aux premières vidéos de présentation du logiciel.

SIGGRAPH 2013 : annonce de la version 1.5

A l’occasion du SIGGRAPH, Isotropix dévoile la version 1.5 de Clarisse. De nombreuses améliorations sont implémentées : support d’Alembic 1.5, chargement des scènes jusqu’à 75% plus rapide, utilisation mémoire 4 fois plus faible.
Un nouveau moteur de hair & fur fait son apparition, et Clarisse iFX supporte désormais la profondeur de champ et le motion blur 3D. Une meilleure gestion des scènes permet de gérer, afficher, sélectionner et modifier des milliers d’objets en simultané.

Ces améliorations sont notamment liées aux partenariats avec ILM et Double Negative, mais aussi Ellipsanime et Cube Creative. Ces studios ont apporté des retours concrets qui ont permis à l’équipe R&D d’Isotropix d’améliorer l’usage du logiciel en production.

La liste complète des avancées est à retrouver sur le site d’Isotropix. Clarisse iFX 1.5 sera disponible dans le courant du mois d’août.

Développements futurs

Nous l’indiquions plus haut, Clarisse iFX est en développement rapide ; Isotropix annonce d’ici la fin de l’année le support des fluides et du rendu volumique.

Version d’apprentissage

Isotropix a eu l’excellente idée de proposer une version d’apprentissage gratuite, qui permettra de tester le produit en conditions réelles.

Clarisse iFX disponible dans la boutique

Nous vous l’indiquions en début d’article, 3DVF-Progiss est désormais revendeur de Clarisse iFX ; le logiciel est donc disponible dans la boutique 3DVF.fr.

Isotropix profite par ailleurs du SIGGRAPH pour annoncer une offre de découverte « Anniversary Pack » :

1 Clarisse iFX + 5 Cnodes + Maintenance pour 1298,22 € HT, plus de 5400€ d’économie par rapport au tarif habituel (6 733 € HT).

– L’offre sera disponible du 22 au 31 juillet 2013 ; bien évidemment, la mise à jour courant août vers la version 1.5 sera gratuite ; l’offre inclut toutes les mises à jour jusqu’à la version 2.0 incluse.
– Dans le cas où une version majeure venait à sortir dans les 12 mois suivant l’achat, le programme de maintenance sera étendu jusqu’au terme de ces 12 mois. Vous bénéficierez donc d’un minimum de 12 mois de mises à jour gratuites.
– L’offre est limitée à une licence par client.

Pour en savoir plus

– Le site d’Isotropix et l’annonce de la version 1.5.
– Le compte Youtube d’Isotropix propose de nombreuses vidéos.
– Clarisse iFX a été évoqué dans le dossier de FxGuide sur les moteurs de rendu pour les VFX.
– Isotropix sera présent an SIGGRAPH, sur le stand #368.

Comme toujours, n’hésitez pas également à contacter notre partenaire Progiss, par téléphone au 01 49 89 07 90 ou par mail : info@progiss.com. Notez également que l’équipe Progiss est à votre disposition pour vous proposer des présentations des produits de la boutique, que ce soit dans leurs locaux (Villepinte, à côté de Paris) ou dans les vôtres.

A Lire également