Accueil » SpeedTree Cinema passe en version 8, fin des versions Studio et Architect

SpeedTree Cinema passe en version 8, fin des versions Studio et Architect

Juniper

SpeedTree Cinema se met à jour et passe en version 8. Malgré son nom, cette version de l’outil de création de plantes se destine à couvrir à la fois les marchés des effets visuels, de la visualisation architecturale et du matte painting. En effet, SpeedTree Studio et Architect ne sont désormais plus proposés par l’éditeur.

Voici les principales avancées de la V8 :
– workflow et rendu PBR, avec édition non destructive des matériaux ;
– nouvelle librairie de 150 modèles de tailles variées, avec « des milliers » de textures PBR. Chaque modèle est disponible en plusieurs niveaux de détail et avec des variations pour gérer les saisons ;
– pipeline d’export revu : les exports sont plus rapides, demandent moins de mémoire. Le support UDIM fait son apparition, le dépliage UV est amélioré. Il est possible de faire des exports hiérarchiques, et la gestion des bones est améliorée pour les meshes skinnés ;
– nouveau système de gestion des feuilles : le rendu des feuilles sous SpeedTree Modeler est jusqu’à 1000 fois plus rapide que dans la V7 ;
– amélioration de la simulation des effets du vent ;
– système mesh cutout revu, nouvel outil art director, améliorations diverses.

SpeedTree Cinema

Nous le disions plus haut, SpeedTree Studio et SpeedTree Architect sont supprimés. Pour combler ce trou dans la gamme, l’éditeur propose différentes variantes pour SpeedTree Cinema : présence ou non de la bibliothèque de modèles, licence flottante ou node-locked, licence complète, ou par abonnement de 3 mois à 1 an. De quoi moduler le tarif en fonction des besoins.

Pour plus de détails, on se reportera à l’annonce du lancement.

Enfin, pour se faire une idée du fonctionnement du logiciel, voici un timelapse de modélisation dans la V8 (par l’artiste Sarah Scruggs, 80 minutes en temps réel) et un tutoriel pour débuter.

SpeedTree Cinema

A Lire également