Accueil » ZED : Hugo Guerra, Superviseur VFX & Nuke Lead – The Mill

ZED : Hugo Guerra, Superviseur VFX & Nuke Lead – The Mill

Hugo Guerra

A l’occasion de l’évènement HP ZED Paris, Hugo Guerra, superviseur VFX / Nuke lead chez The Mill, a présenté hier soir le studio et quelques projets récents.

Créé il y a 23 ans, le studio The Mill est devenu une société de 800 personnes. La moitié travaille à Londres, le reste étant réparti entre Los Angeles, New York et sur le nouveau site de Chicago. Les différents sites collaborent souvent sur des projets : de cette interdépendance est né un pipeline unique, avec des serveurs et renderfarms mis en commun.

Hugo Guerra est revenu sur Mill+, studio créatif de The Mill qui combine la puissance du studio avec un groupe de réalisateurs et directeurs artistiques dédiés. Ceci permet à The Mill de proposer, si le client le désire, un service complet sur un projet, quel que soit le média visé.

Dans la longue liste des projets gérés par Mill+, on citera :
98% Human, spot pour Peta dont Guerra est particulièrement fier en raison de l’impact qu’il a eu et des nombreux prix remportés.

– Les cinématiques de Call of Duty : Ghosts, la plus grosse production de Guerra à ce jour. Trois mois de travail pour 17 minutes en full-CG ; la production a été partagée entre Londres et Los Angeles. Houdini et son moteur de rendu Mantra ont été employés (y compris pour la modélisation), ainsi que NUKE et HIERO.

Hugo Guerra est ensuite revenu sur une campagne pour Nike et le footballeur Zlatan : Dare to Zlatan.
Historiquement, Nike est un client important et régulier de The Mill. C’est donc naturellement que la marque s’est tournée vers le studio londonien.

L’objectif : créer trois spots destinés à une campagne multi-supports, en l’espace de trois semaines. A la vue des animatiques, Guerra et son équipe ont pris peur : le travail à accomplir semblait impossible à finaliser sur un délai aussi court, puisqu’il fallait placer Zlatan dans trois univers imaginaires (un désert frappé par la foudre, une planète infernale, une immensité de glace).

Evidemment, impossible de passer par une modélisation 3D complète de ces environnements : pour aller plus vite, matte painting et compositing ont été les outils principaux. Seul le spot en enfer a fait appel à une modélisation 3D basique, avec des projections.

La première étape a été de rechercher de nombreuses références, dans des films, documentaires mais aussi en ligne (« Google est génial ! », nous a indiqué Guerra, qui a souligné en souriant qu’il s’agit d’un des meilleurs outils jamais créés). Paysages, nuages, volcans…

Ces images et références en tête, l’équipe a entamé la mise en place des trois univers. Là encore, gain de temps oblige, les concepts de matte paintings créés par les artistes et validés par les clients ont directement été utilisés pour la suite du projet. Cette technique est habituelle pour la publicité chez The Mill, et nécessite une certaine anticipation : les concepts sont réalisés en 5K, et sans utiliser d’image prise au hasard sur le net (afin de ne pas avoir de problèmes de droits). Des contraintes restrictives, mais qui font gagner un temps précieux par la suite.

Pour les rivières de lave, une simulation de fluides était exclue. Là encore, la vitesse et l’astuce ont primé : il s’agit en fait d’images fixes, animées sous NUKE à l’aide de warp, en l’espace d’une semaine de travail.

Lave

Pour le tigre, une vidéo issue d’une banque d’image a été employée. Problème, sur la vidéo initiale le félin semblait s’ennuyer à mourir et son rugissement était plutôt un baillement… Il a donc fallu, ici aussi, utiliser le warp de NUKE avec justesse pour retoucher les yeux et la gueule et l’animal afin de le rendre menaçant. Un des 5 compositing artists du projet se focalisait exclusivement sur cet aspect, à plein temps.

Place ensuite aux explications sur le tournage proprement dit, avec Zlatan. Celui-ci ayant des disponibilités très réduites, il n’est pas allé sur Londres : c’est The Mill qui a fait le déplacement jusqu’à Paris. Un modèle a servi aux essais, Zlatan n’ayant accordé que quelques heures pour le tournage.

La conformation dans HIERO et le compositing ont débuté dès le lendemain, alors même que l’editing n’était pas finalisé. L’équipe de compositing a fait une sorte de pari sur la qualité des plans, jugeant que le réalisateur allait sans doute choisir telle ou telle prise.

Tigre

Le client étant présent quotidiennement chez The Mill, HIERO a été très utile : son système de timeline et gestion de versions permet de montrer à tout moment les dernières versions des plans, mais aussi de revenir aux itérations précédentes pour montrer le travail accompli. Lors des questions-réponses avec la salle, Guerra a également indiqué que HIERO est sans doute l’outil qui a permis à The Mill de se spécialiser sur des projets de deux semaines, car son système de conformation fait gagner à lui seul quelques jours de travail sur chaque projet.

La proximité avec le client a toutefois quelques défauts : Hugo Guerra nous a montré le setup NUKE d’un des plans, organisé à merveille, avec des nodes bien rangés et groupés. Une seconde capture d’écran montrait le résultat après les sessions clients, quand il fallait modifier en direct le graphe : de nombeux nodes ajoutés ça et là venaient déranger l’harmonie initiale, créant ce que Guerra a appelé « un petit vomi » dans NUKE. Pour le spot avec la lave, l’équipe a préféré ne pas faire de modifications en direct :  vu la complexité de cette publicité, faire une pause, proposer un café au client tandis que l’équipe se chargeait des modifications proprement était la seule méthode envisageable pour éviter un cauchemar de nodes dans NUKE.

Pour ce type de session avec clients, des stations HP Z800 sont utilisées, équipées d’une grosse quantité de RAM et de disques SSD, de façon à travailler en temps réel. NUKE et HIERO sont ouverts en parallèle, et Hugo Guerra a souligné son enthousiasme à l’idée de l’arrivée de NUKE Studio d’ici quelques mois. Cet outil permettra en effet de remplacer le duo NUKE/HIERO en un seul logiciel, et de faire gagner encore un peu plus de temps à l’équipe.

Pour plus d’informations :
– nous avons publié une interview de Hugo Guerra, sur la campagne Nike.
– Les sites de The Mill et Mill+.

A Lire également