Interview : IFTH et simulation de tissu

Bannière

3DVF : Revenons sur le projet impliquant Moreau SAS : peux-tu nous le présenter ?

Il s’agit d’un configurateur 3D de justaucorps de gymnastique disponible sur le Web, permettant aux clubs adhérents de personnaliser les différentes zones d’un produit, aux couleurs de leurs équipes.

3DVF : Quelles étaient les contraintes spécifiques de ce projet ?

Il fallait surtout un bon rendu des matières (et de leur échelle) et un réalisme au niveau des découpes, aussi précises que possible, le tout dans un budget raisonnable ! Nous devions donc avant tout optimiser le pipeline de production, d’où ce choix de Marvelous pour gagner sur la rapidité d’exécution en amont.

3DVF : De quelles ressources disposiez-vous, en temps et ressources humaines ?

Nous disposions d’une modéliste pour le patronage 3D sur Marvelous et un infographiste 3D pour la création du mannequin et l’intégration temps réel. Cette équipe a travaillé ensemble pendant un  mois sur ce projet, pour réaliser une centaine de justaucorps et traiter une soixantaine de matières.

3DVF : Comment avez-vous procédé ?

Nous avons d’abord modélisé un mannequin en pose, aux proportions d’une gymnaste sous Maya et exporté dans Marvelous Designer. Nous avons ensuite travaillé une première base de justaucorps qui a servi à générer toutes les déclinaisons de formes et découpes. Nous avions au préalable effectué des shoots 360° de l’ensemble des modèles afin de pouvoir les visualiser dans les moindres détails. Tous les justaucorps ont ensuite été traités dans Maya (via des scripts) pour caler les UV, bien renommer toutes les pièces et les préparer à l’export sous Unity…

 

Rendu

 

3DVF : Sur un projet de ce type, en quoi la simulation 3D est-elle avantageuse par rapport à des moyens plus traditionnels, comme la photo ? Inversement, a-t-elle des inconvénients ?

La simulation 3D apporte avant tout une optimisation du process de travail : ce projet aurait été impossible à réaliser sur la base de photo si on avait dû modifier la matière de chaque découpe sur chaque produit, dans toutes les vues…
Inversement nous sommes loin des rendus ultra réalistes, notamment à cause des contraintes de temps réel et de plateforme Web, qui pourraient concurrencer de belles photos…Mais l’objectif était surtout l’interactivité, et la 3D est sans conteste la plus indiquée…

3DVF : Le fait de travailler avec des vêtements moulants était-il un défi particulier ? Comment se comporte Marvelous sur ce type de travail, qui nécessite évidemment une bonne gestion des collisions et des déformations ?

Marvelous réagit très bien aux contraintes imposées par les vêtements près du corps : collisions, pénétrations, etc.

La difficulté résidait plus dans le respect du réalisme des découpes pour être le plus fidèle à la réalité (des contraintes qui sont liées à l’environnement industriel dans lequel nous travaillons), et de leur étroite interaction avec le choix des matières…

3DVF Quel était le point le plus délicat à gérer sur ce projet, et comment l’avez-vous résolu ?


Le point le plus sensible dans ce projet a été le pipeline de production complexe mélangeant les différents outils 3D, pourtant avec de bonnes compatibilités entre eux, mais avec un retravail systématique pour optimiser les modèles 3D: travail des UV, combinaison des pièces, etc.

Le second point était la prise en compte de toutes les contraintes liées au temps réel (nombre de faces réduit, dimensions de textures limitées, etc) en faisant en  sorte que le projet soit lisible sur le Web sur n’importe quel poste…. Mais c’est aussi ce qui donnait de l’intérêt à ce challenge !

 

Configurateur

 

 

3DVF a également interviewé Sébastien Morel, président de la société Moreau SAS.

 

 


3DVF : Pouvez-vous nous présenter la société Moreau SAS et son histoire ?

Sébastien Morel : Notre activité est la création, fabrication et commercialisation des vêtements et accessoires pour la pratique des disciplines gymniques de compétition (gym artistique, gym rythmique, trampoline,…).

Voici l’historique de Moreau SAS :
La société a été fondée en 1985 par Monsieur Christian Moreau. Premier fabricant avec une organisation « industrielle » pour les vêtements de gymnastique (justaucorps, léotards,…).
Reprise par Mr Martin en 2000, construction de la nouvelle usine à St Michel/Rhône en 2003.
Reprise par Mr Morel en 2008 suite au départ à la retraite de Mr Martin.

Le CA pour l’exercice 2011-2012 est de 4.980.000€ (+ 38% sur les 4 derniers exercices), nous employons 39 personnes.
Export : 35% du CA vers 25 pays environ en Europe + Japon, Australie, Canada, Egypte,…
Nous sommes N°1 en France et en Europe, N° 2 mondial.
Notre clientèle : gymnastes, clubs de gymnastique, fédérations et équipes nationales.
Nous avons aussi habillé des athlètes lors des JO de Londres : 10 équipes nationales en tenues Moreau : Roumanie, Ukraine, Suisse, Portugal, Allemagne, Egypte, Hongrie, Slovaquie, Pologne, Rep. Dominicaine.

3DVF : Quels sont vos besoins et usages en 3D et simulation de tissu ?

3D mise en oeuvre dans le cadre d’un configurateur mis à disposition de nos clients (clubs) pour la personnalisation en ligne de leur tenue : choix du patronage, des tissus, des couleurs, des options (manches, cols, strass, liserés). Visualisation en 3D de la configuration, possibilité d’archivage dans le compte du client et de demande de devis par transmission de la configuration.

3DVF : Quels sont les avantages pour vous par rapport à des méthodes plus traditionnelles ?

Il y a plusieurs avantages :
– Plus des trois quarts de notre production concerne des tenues personnalisées => pertinence d’un outil de configuration performant et ergonomique.
– Clientèle jeune, demandeuse de ce type de service / technologie.
– Renouvellement de plus en plus fréquent des tenues au sein des clubs => outils disponible en permanence, facile à mettre à jour.
– Gain de temps et précision dans la préparation des projets des clients par rapport à notre ancien configurateur 2D ou au travail en vis à vis sir catalogue.
– Avantage technologique sur nos concurrents.

 
 
3DVF : Pourquoi avez-vous fait appel à l’IFTH et pas à une autre organisation ou société ?

Nous avons des contacts fréquents et de grande qualité avec l’IFTH. Idée de la 3D évoquée ensemble en amont. L’IFTH nous a présenté un projet de 3D compatible avec nos besoins, avec un budget en phase avec les moyens de notre PME. Une grande confiance a été développée dès le début de la gestion du projet, avec une forte réactivité lors du développement.

 

Configurateur

 

3DVF : La simulation de tissu est un domaine complexe, et il peut être difficile d’obtenir un résultat satisfaisant, tout particulièrement s’il ne s’agit pas seulement d’avoir un résultat visuellement plaisant mais aussi de respecter le modèle réel et la façon dont il se comporte une fois porté. Etes- vous satisfaits des services de l’IFTH à ce niveau ? Y a-t-il des axes d’amélioration ?

La question du « résultat visuel au porté » n’était pas une difficulté pour nous puisque nos vêtements sont « près du corps ». La difficulté était davantage liée au rendu de nos matières (couleurs, brillances) et au degré de personnalisation souhaité : nombre de zones personnalisables, petite taille de certaines zones, formes complexes, base de tissus très large. Plusieurs réglages ont été nécessaires pour finaliser la base matières et la base patronages. L’IFTH a été très compréhensive et très réactive pour intégrer ces contraintes et optimiser le résultat de la modélisation, et aussi pour le travail sur l’ergonomie du configurateur.

 
Un grand merci à l’IFTH et en particulier à Yann et Angélique !

Pour aller plus loin

– Le site de l’IFTH
– Le site de Moreau SAS

 

A Lire également