Vincent Grieu – Making of Mas Provençal

&h

3DVF : Tu as fait le choix d’une modélisation détaillée de l’herbe et des graviers. Pourquoi avoir opté pour cette solution malgré les inconvénients qu’elle peut entraîner ? Comment t’y es tu pris ?

Vincent Grieu : Et bien au départ je suis un acharné du détail, les maps de displacement sont sympa, elles ont leurs adeptes, mais elles sont « ramophages » si je puis dire, et pour des surfaces telles que celles-ci tout aurait été compliqué










ellip; L’autre avantage est que de la sorte, je ne suis pas bloqué par une résolution, en tout cas j’en dépends largement moins.

Les inconvénients sont surtout au niveau de l’organisation de la scène, avoir autant de polygones demande une grande rigueur si on veut pouvoir garder le contrôle à tout instant (là je parle des modifications, et ceux qui travaillent sur ce genre de projets doivent compatir). Ensuite Vrayscatter soulage la scène d’une façon incroyable. De plus Ruben et ses outils personnalisés m’ont aidé comme il faut à tout ordonner, après, je vais me répéter mais il faut de la rigueur, de la gestion, avec ça tout va bien.

 

modélisation gravier / herbe

Etapes - fenêtres

3DVF : Un grand nombre de textures ont été créées pour le projet, notamment en ce qui concerne les matériaux de construction : dalles, pierre, tuiles… Pourquoi avoir créé ces textures plutôt que d’utiliser des ressources déjà disponibles, par exemple sur les sites de textures ?

Vincent Grieu Et bien encore mon soucis du détail, et puis parce-que c’est intéressant aussi, aller sur place, parler à des « vrais » humain, prendre des photos, prendre l’air c’est bien aussi non ? Pour les photos des tuiles c’était amusant, devoir grimper sur des toitures, tout ça change un peu de la routine. Maintenant que je suis à mon compte je me peux me permettre ce genre d’apartés sans avoir de comptes à rendre, mais il faut que je dise que cette aération permet de se valoriser et donne la « pêche » tout patron qu’il est doit prendre cela en compte.

3DVF : Peux-tu nous expliquer le processus de création de ces textures ? As-tu utilisé des techniques et astuces particulières, lors de la prise de vue et de la retouche sous Photoshop ?

Vincent Grieu : Et bien je dois tout ce que je sais sur les textures à mon mentor, mon ami Laurent Antoine alias Lemog. En général je prends des photos en tirant l’objectif au taquet, ce qui permet d’éviter de déformer les visuels, ensuite je les récupère dans Photoshop et les nettoie puis les corrige pour les faire boucler.

Tuiles



3DVF : Tu utilises une station de travail particulièrement puissante, avec notamment 18 Go de RAM. Peux-tu nous donner quelques détails supplémentaires sur le matériel ? 

Vincent Grieu : Pas de problèmes, c’est une station bi-processeur Xeon E5520, carte mère microstation, geforce GTX 285 avec 1 go de mémoires, un montage de quatre disques durs dont deux en raid 0 pour l’encodage et un de stockage de plus de 1.5 To. Je travaille sur un écran calibré pour éviter les surprises au moment des validations.
Rendu - intérieur

3DVF : Est-ce que tu as créé la configuration et monté la machine toi-même ?

Vincent Grieu : J’ai participé, activement si je puis dire, au choix des pièces mais le montage c’est Apyweb qui s’en est occupé, j’avais travaillé avec eux sur Lyon et en était particulièrement satisfait, ce qui m’a conduit chez eux, ils fournissent pas mal de boites célèbres sur Paris, un peu comme Progiss.

3DVF : Comment as-tu dimensionné le système ? Par exemple, est-ce que tu as fait des tests pour vérifier l’intérêt d’avoir autant de RAM, ou bien s’agit-il plutôt de ressenti ?

Vincent Grieu : Là c’est mon expérience… 6 années dans la production, dont deux dans le domaine de l’architecture. J’ai su que plus on avait de Ram, moins on avait de problèmes, et ça ne concerne pas que les rendus, la vidéo aussi, les F-X avec les particules, l’utilisation du graphisme en général est « ram-ophage » (décidemment) du coup j’ai préféré remédier à ce genre de problèmes directement, et je pousserai même le vice à en vouloir davantage.

Bâtiments - wip

Bâtiment en cours de réalisation

3DVF : Avec le recul, qu’aurais-tu aimé faire différemment par rapport au résultat actuel de ton projet architectural, et pourquoi ? Y a-t-il des parties que tu aurais aimé travailler davantage… ou au contraire sur lesquelles tu as passé trop de temps selon toi ?

Vincent Grieu : Si j’avais souhaité faire quelque-chose de plus, s’eut été une animation… Mais bon là… Et j’ai un seul regret, ne pas avoir poussé le vice du détail sur les textures des pierres pour avoir une displacement map suffisamment précise… il m’aurait fallu deux jours de plus et pas mal de cachets pour la tête… Après on passe toujours trop de temps à comprendre pourquoi un fichier ne s’ouvre plus ou plante lorsqu’on appuie sur F9, mais ça, ce sont uniquement les petites rancunes de fin de projets…

Wip - détail

Détail architectural – bâtiment en cours de réalisation

3DVF : Pour finir, y a-t-il un point que je n’ai pas abordé et dont tu aurais aimé parler, sur ce projet ?

Vincent Grieu : Et bien avec le recul ce projet était vraiment intéressant ! J’avoue que la bonne humeur du client et le dialogue sont des points essentiels à ce genre de finalités. Je suis content de voir que ce projet plait, il n’est pas le plus grand projet architectural de tous les temps et je ne suis qu’un tout petit scarabée dans une communauté française talentueuse. Seulement j’y ai mis du mien, originaire de la région j’étais parti avec de bonnes bases, et je suis content de pouvoir travailler en ayant des retours aussi positifs. Merci à l’équipe de 3DVF, aux copains que j’ai cité et à tous ceux qui me connaissent, ils sont nombreux et vous n’aurez hélas pas la place de tout afficher, mais tous ont une part de mérite, pour leur soutien dans tout ça, et je les en remercie également.


Wireframe

Pour en savoir plus

Benoît Rogez (shadows44)
3dvf.com

A Lire également