akeytsu

akeytsu, nouvel outil de rigging et animation

En dehors de ces spécificités, quelles autres fonctionnalités sont proposées ?

Vous avez pu remarquer que nous avons repensé entièrement le Curve Editor afin de l’intégrer directement dans le viewport 3D. Blendshapes, IK Splines et bien d’autres features (revus par nos soins) sont prévues.
Cependant, à l’inverse des autres éditeurs  se livrant année après année une course à la fonctionnalité, la philosophie d’akeytsu n’est pas la surenchère. Nous avons préféré revoir en profondeur tous les basiques et proposer un nouveau canevas de software. Nous nous sommes concentrés sur l’essentiel.

A Annecy, tu as insisté sur l’absence de raccourcis clavier pour la caméra ou la sélection : pourquoi cette volonté ?

Optimiser l’ergonomie, encore et toujours. L’absence de raccourcis claviers pour la caméra ou la sélection permet justement à l’animateur de pouvoir consacrer sa main de clavier à autre chose. Typiquement dans akeytsu, rapprocher la main de clavier du pavé numérique prend tout son sens car les keys du stacker sont éditables numériquement.

akeytsu

Comment s’intègre akeytsu dans un pipeline classique ?
Quels sont les formats supportés ?
Est-il possible de combiner akeytsu à d’autres outils d’animation ?

akeytsu est une brique logicielle qui s’insère très simplement dans les pipelines. Le format d’import/export supporté au lancement du produit est le fbx, garantissant une compatibilité avec une  très grande majorité de productions. Nous rajouterons rapidement d’autres formats de fichier.
Il est bien évidemment possible de combiner akeytsu avec d’autres outils d’animation. Cependant tout l’intérêt du logiciel est de préparer le personnage et l’animer chez nous.

Le logiciel est encore jeune ; quelles sont ses limites actuelles ?

Jeune, c’est certain. Concernant les limites, le grand avantage de concevoir un software de zéro permet justement de ne pas en avoir. Nous ne sommes pas bridés techniquement et nous pouvons emmener le développement où nous le souhaitons.
Concernant les limites en géométrie, car c’est une question que beaucoup de studios nous posent, akeytsu a récemment importé un modèle skinné et animé de 550K polygones sans descendre sous 50 FPS.

Peux-tu nous donner quelques informations sur vos plans de développement, dans les mois à venir ? Quelles sont les priorités ?

Les priorités sont la sortie de la première version d’akeytsu ainsi que la mise en place d’un support optimum pour les utilisateurs.

Nous donnerons prochainement des détails sur les features et le pricing du produit. Quand au long terme, nous avons déjà pas mal d’idées en tête 😉

Quand sera-t-il disponible ?

La première version d’akeytsu est prévue courant octobre.

En ce qui concerne les licences et la tarification, comment se positionne akeytsu ?

Comme pour le détail sur les features, nous allons très prochainement dévoiler le pricing d’akeytsu. Je peux néanmoins vous dire aujourd’hui que le produit sera très accessible.

akeytsu

akeytsu, nukeygara… Pourquoi avoir choisi ces noms ?

La libellule convient parfaitement à notre produit : léger, réactif, véloce (la libellule fait partie des insectes les plus rapides au monde) et … joli.
Nous tenions à avoir un lien entre le produit et les créateurs. L’exuvie [enveloppe vide laissée après la mue, NDRL]  s’est imposée de suite pour l’image de la société. Il a fallu trouver ensuite la bonne langue et le japonais s’est imposé également. La culture japonaise est très riche et s’accorde particulièrement avec notre domaine : l’animation et le japon, c’est une histoire de longue date !
Il est intéressant de noter également que les japonais révèrent les libellules. Peut être un signe de plus !

Nous l’avons évoqué plus haut, le logiciel a été dévoilé à Annecy ; quels ont été les retours ?

Les retours ont été très positifs et akeytsu a été chaleureusement accueilli.

Pour finir, l’équipe de nukeygara sera présente au SIGGRAPH. Sur quel stand pourra-t-on vous trouver ? Dévoilerez-vous des éléments nouveaux ?

Oui, nukeygara fait partie des entreprises du Pavillon France (Cap Digital). C’est un honneur pour nous de partir dans ces conditions. Nous serons sur le stand 921. Le rigging (ou non-rigging ;-)) devrait commencer à se dévoiler concrètement là-bas.
Merci beaucoup pour cette interview.

Pour en savoir plus

– Le site officiel de nukeygara/akeytsu.

akeytsu

A Lire également