Miyu
Accueil » Miyu ouvre sa galerie d’art dédiée aux arts et techniques de l’animation

Miyu ouvre sa galerie d’art dédiée aux arts et techniques de l’animation

Miyu est déjà bien connue en tant que société de production et distribution de cinéma d’animation indépendant. Il faut désormais aussi compter avec un nouveau secteur : la galerie d’art.

Après la production et la diffusion, la galerie physique

En effet, la Galerie Miyu a ouvert ses portes à Paris dans le quartier du Marais, au 101 rue du Temple.

Miyu explique vouloir se concentrer sur « les arts et techniques de l’animation ». Son positionnement :

La Galerie Miyu […] se veut une passerelle entre artistes de l’animation et artistes contemporains. L’objectif est double, proposer un espace de valorisation du travail plastique des cinéastes d’animation, et inscrire les techniques animées dans l’histoire de l’art contemporain au moment où les plasticien.e.s sont de plus en plus nombreux.ses à s’emparer des possibilités offertes par ces techniques dans leur travail.

Les artistes du secteur de l’animation qui ont en parallèle développé des projets dans les autres arts (sculpture, peinture, vidéo utilisant des techniques d’animation, installations…) trouveront donc ici un lieu pour s’exposer.
L’objectif est aussi de permettre aux artistes contemporains voulant utiliser des techniques d’animation de disposer d’un accompagnement.

La Galerie Miyu devrait notamment exposer des cinéastes comme Boris Labbé, Sawako Kabuki, Simon Rouby, Vergine Keaton, Florent Morin, Marie Larrivé, Sébastien Laudenbach.

Une première exposition

Pour inaugurer la galerie, une première exposition a été lancée, et est visible jusqu’au 11 juin prochain.

Elle est consacrée aux travaux de Simon Rouby, qui est entre autres le réalisateur du film d’animation Adama (2015), primé au Festival d’Annecy. Plus précisément, l’exposition présente Pangea, projet artistique initié en 2016 et qui trouve ses racines dans les liens entre arts et sciences.
Suite à sa découverte de la photogrammétrie lors d’une rencontre avec des géologues, Simon Rouby a passé 5 mois à Kerguelen. Sur cet archipel situé au Sud de l’Océan Indien, il a scanné de nombreux fragments de ces îles, à différentes échelles.

Pangea se décline en trois formats : impressions 3D, tirages numériques, animations. Le projet a déjà été exposé dans différents lieux artistiques en France et à l’étranger.

Nous vous invitons donc à découvrir l’exposition d’ici au 11 juin au 101 rue du Temple à Paris : la galerie est ouverte du mardi au samedi, de 11h à 19h. Le site officiel vous donnera plus de détails.

Ci-dessous : texte d’introduction de l’exposition, et quelques photos (crédit : Galerie Miyu)

Il y a bien longtemps
le monde
n’était fait que
d’un
seul
continent
appelé Pangea.
Imaginons…
si un jour la terre veut retourner chez elle
alors
les montagnes s’éroderont
les paysages s’évaderont à travers les océans
pour s’unir à nouveau
Dans ce voyage de
plaques tectoniques en mouvement
d’océans se dressant et tombant
de montagnes apparaissant et disparaissant
où serez vous?
vers où irez vous?

A Lire également