Accueil » Annecy, jour 1 : IA huée, Gilliam primé, Hazanavicius ovationné

Annecy, jour 1 : IA huée, Gilliam primé, Hazanavicius ovationné

Cet article est également disponible en: Anglais

Le Festival d’Annecy a ouvert ses portes ce dimanche. Malgré une météo hasardeuse, La bonne humeur est au rendez-vous, et les festivaliers se sont pressés pour récupérer leur badge.

Nous avons profité de cette première journée pour découvrir des films de commande dont un projet utilisant de l’IA générative qui a provoqué une vive réaction du public, mais aussi une masterclass de Terry Gilliam, et enfin la soirée d’ouverture avec le film La plus précieuse des Marchandises de Michel Hazanavicius.

IA générative : une réaction sans appel du public d’Annecy

Commençons avec les films de Commande en Compétition. Nous avons pu découvrir une sélection éclectique et de qualité : animations pour des ONG, clips, bandes-annonces de festivals ou encore publicités.

Chaque projet animé a été applaudi (certains plus que d’autres, évidemment). Tous, sauf un : le clip Etoile Filante de Chien Méchant, réalisé par Kelzang Ravach, produit par Temple Caché / Mélusine Caillau.
A la fin de la projection de ce clip, un applaudissement, un second, peut-être trois. Silence d’une bonne partie de la salle, tandis qu’une partie des spectateurs se sont mis à huer le clip.

La raison de ce rejet : le clip s’appuie sur de l’IA générative. Le public présent a donc très clairement rejeté en bloc ce choix, de façon claire et forte. Une réaction forte, qui fait suite à des explications du Festival sur le choix d’intégrer l’IA générative à sa sélection.
Nous aurons l’occasion de revenir sur ce sujet : une conférence est prévue en milieu de semaine sur le sujet de l’IA générative.

Etoile Filante – Chien Méchant

Terry Gilliam en Masterclass

Place ensuite à une leçon de cinéma en compagnie de Terry Gilliam, qui est revenu sur l’ensemble de sa carrière. Il a reçu au passage un Cristal d’Honneur. Gilliam a notamment évoqué l’animation cut-out, choisie par la force des choses face aux contraintes de temps et d’argent, et fait de l’humour sur son âge et sa santé (« Ils me font enfin entrer [dans le programme du Festival], je pense qu’ils savent que je ne serai peut-être pas là l’an prochain »).

La Plus Précieuse des Marchandises

Terminons sur La plus précieuse des Marchandises de Michel Hazanavicius. Le film a été projeté lors de la cérémonie d’ouverture du Festival.
Le réalisateur évoque la Shoah via l’adaptation d’un conte qui suit un bûcheron et une bûcheronne, dont la vie va être transformée par l’arrivée d’un enfant jeté d’un des nombreux trains qui traversent leur forêt.

Un film émouvant et poignant, porté par un travail d’animation soigné et une musique très forte.

Nous poursuivrons dans les jours à venir notre couverture du Festival et du MIFA. N’hésitez donc pas à nous suivre sur FacebookX/TwitterInstagramLinkedInYoutube pour ne rien manquer de nos contenus publiés pendant et après le rendez-vous annuel de l’animation mondiale.

Michel Hazanavicius, au centre, à l’issue de la séance.

1 commentaire

nicolas kermel 10 juin 2024 at 18 h 34 min

Pour le clip « Etoile filante » de chien méchant, je trouve culotté le réalisateur d’avoir proposé son film à la sélection. En effet, je viens de regarder le clip et j’ai pu reconnaitre plusieurs extraits de film qui ont servi à nourrir les logiciels de création AI, notamment « stay Alive », « Saturday night fever », « Pulp fiction » et je crois « Dirty Dancing » et il y en a surement d’autres que je n’ai pas reconnus. Les plans se retrouvent tel quel dans le clip. Tout ce travail, n’est donc purement que du plagia, en tout cas en ce qui concerne l’animation.

Laissez un commentaire

A Lire également