The Beast Makers & Minimo
Accueil » Alliance stratégique entre The Beast Makers et Minimo : rencontrez-les au Festival d’Annecy !

Alliance stratégique entre The Beast Makers et Minimo : rencontrez-les au Festival d’Annecy !

Cet article est également disponible en: Anglais

The Beast Makers (Montpellier) et Minimo VFX (Barcelone/Gran Canaria) nous annoncent leur alliance, dans le but de créer ce qui pourrait devenir « le plus grand atelier indépendant de personnages CG » ainsi qu’un département de rigging qui pourra être mis au service de l’industrie.

« Soit fermer soit évoluer »

Felix Balbas et Christophe Petit, les dirigeants, nous indiquent avoir passé les deux dernières années à réfléchir sur cette formule pour confirmer sa validité.
Christophe Petit précise que cette alliance était en fait un passage obligé :

Après des années difficiles dans notre secteur, c’était soit fermer soit évoluer. Nous avons opté pour la deuxième option et créé une entreprise commune qui nous permettra de partager des connaissances, des technologies, des talents et des avantages fiscaux pour nos clients en France ou en Espagne

Concrètement, The Beast Makers et Minimo nous expliquent que deux phases sont prévues pour ce rapprochement.

Le partenariat se déroulera en deux phases. La première fusionne les deux équipes en un seul groupe permettant de fonctionner – lorsqu’ un travail spécifique le permet – comme un seul aux yeux des clients. Les avantages sont faciles à comprendre : la possibilité de multiplier la portée du marché, en fusionnant les marchés latin et francophone, en offrant divers incitatifs fiscaux (Espagne, France, Îles Canaries), tout en élevant la qualité technologique globale en combinant les compétences de deux groupes d’artistes de classe mondiale, hautement spécialisés dans ce qui est traditionnellement le domaine le plus complexe de notre domaine, le développement et la mise en place de créatures et personnages.

La seconde partie de ce partenariat est la création d’une troisième entité, axée sur le développement de la propriété intellectuelle, créant des outils pour faciliter la production de contenu centré sur les personnages : certains conçus pour aider les utilisateurs et les studios de VFX et d’animation, d’autres ciblant agressivement le métavers, les avatars commerciaux et les acteurs numériques haut de gamme. Ce côté de l’entreprise permet également de produire du contenu linéaire et non linéaire.

Concrètement, l’équipe nous précise que les marques et bureaux opérationnels ne changent donc pas. Si une nouvelle société va bien être créée, c’est uniquement pour la gestion des propriétés intellectuelles de The beast Makers et Minimo.

A noter, Felix Balbas souligne l’importance du temps réel dans la stratégie à venir :

Nous avons également identifié de nouveaux marchés qui peuvent utiliser notre expertise et ils vont tous dans la direction du temps réel et nous aussi.

Enfin, le duo explique être ouvert aux investisseurs et partenariats avec d’autres entités.

Un stand à Annecy

Pour en savoir plus, rendez-vous au Festival d’Annecy/MIFA, stand A.09.

Laissez un commentaire

A Lire également