Accueil » Annecy 2014 : Pourquoi j’ai (pas) mangé mon père

Annecy 2014 : Pourquoi j’ai (pas) mangé mon père

Mercredi après-midi, nous avons pu découvrir les premières images d’une oeuvre en projet depuis une dizaine d’années : Pourquoi j’ai (pas) mangé mon père. Le producteur Marc Miance de Let’So Ya ! est revenu sur le film, dont il est le « grand architecte ».

Ce long-métrage a une histoire complexe : il devait initialement être tourné en live-action, puis réalisé en animation keyframe. C’est finalement un projet essentiellement animé en motion capture qui verra le jour, suite à de premiers tests effectués en 2009 avec cette technique ; un choix justifié par la volonté de préserver au maximum la performance des comédiens, Jamel Debbouze (qui est aussi le réalisateur) en tête. La présence de ce dernier a été essentielle, puisqu’elle a permis de compléter le financement.

 

Marc MianceMarc Miance

Dans cette comédie/aventure préhistorique, Jamel joue un homme des cavernes atypique.

Marc Miance est notamment revenu sur les conditions de tournage, avec un plateau de motion capture transformé en véritable scène de théâtre : des décors grandeur nature, répliques des univers 3D, ont été mis en place. une douzaine de comédiens pouvaient jouer en parallèle. Une préparation physique de 3 semaines a été nécessaire, puisque les acteurs jouent une grande partie du film à quatre pattes. 45 jours de tournage ont suivi, avec combinaison de motion capture et casques de capture faciale. L’animation a ensuite été finalisée en France.
Le back end (surfacing, lighting, rendu, compositing) a de son côté été effectué en Inde, au sein du studio Prana.
Cette répartition du travail poursuit l’idée évoquée plus haut : se focaliser au maximum sur le jeu physique des acteurs. L’Inde ne représente ainsi que 20% environ du budget du projet, et l’effort financier a pu porter pleinement sur l’animation.

Le casque de motion capture faciale créé pour le projet a également été abordé ; nous avions déjà évoqué ce produit désormais commercialisé.

casque

La conférence a été l’occasion de découvrir de très nombreuses vidéos des coulisses du tournage, mais aussi des plans finalisés. De ce que nous avons pu voir, les amateurs de Jamel Debbouze et d’humour visuel risquent d’apprécier le résultat !

A Lire également