Accueil » SIGGRAPH Asia : des impressions 3D plus fines et plus solides

SIGGRAPH Asia : des impressions 3D plus fines et plus solides

Des chercheurs de l’University of Science and Technology of China, du Dalian University of Technology et de Microsoft Research Asia présenteront lors du SIGGRAPH Asia une publication destinée à réduire la quantité de matière utilisée lors de l’impression 3D d’un objet.

Intitulée Cost-effective Printing of 3D Objects with Skin-Frame Structures, la publication revient sur la solution classique pour éviter d’utiliser trop de matière lors d’une impression, et donc de dépenser trop d’argent : évider l’objet, tout en conservant une enveloppe relativement solide. Un exercice qui s’avère complexe et fastidieux, car non automatique.

La publication va plus loin : en s’inspirant des structures légères en architecture, l’idée est d’utiliser une couche externe très fine, tout en générant à l’intérieur de l’objet de minces tiges qui vont solidifier le tout, à la manière des armatures utilisées en construction.

Le système est automatique, plus efficace que l’évidement classique. Il garantit un objet qui reste imprimable, solide et relativement proche du modèle que l’on souhaite imprimer.

Impression 3D - SIGGRAPH Asia
Ci-dessus, exemples d’objets après optimisation.

Enfin, les auteurs indiquent que leur technique peut aussi optimiser les supports utilisés pour les imprimantes de type FDM (telles que les imprimantes à fil). Les supports sont alors obliques, et non plus verticaux comme habituellement. Là encore, l’économie en matériau d’impression est non négligeable.

Support

A Lire également