Accueil » Nostalgie : RenderMan a 25 ans

Nostalgie : RenderMan a 25 ans

Pixar célèbre les 25 ans de RenderMan, son célèbre moteur de rendu. Le studio compte fêter dignement l’évènement avec une série de festivités, notamment lors du MIFA (le versant professionnel du Festival d’Annecy).

RenderMan

Nous vous proposons pour l’occasion de revenir sur l’histoire du célèbre moteur :

RenderMan prend ses origines à la célèbre Université d’Utah dans les années 1970, grâce aux travaux d’Ed Catmull (un des fondateurs de Pixar) pour sa thèse sur les problèmes de rendu.

Par la suite, Catmull travailla avec d’autres chercheurs au sein de LucasFilm sur des logiciels graphiques spécifiques utilisés pour la fabrication des films (une entité de Lucasfilm qui engendrera Pixar). Les chercheurs avaient pour objectif d’être en mesure de créer des images complexes et photoréalistes, tout en étant adapté aux contraintes de la production cinématographique.

L’équipe s’est donc attelée à la conception d’un moteur de rendu répondant à ce défi et reposant sur une architecture innovante : REYES. Le nom est à la fois un acronyme de « Renders Everything You Ever Saw » (« rend tout ce que vous avez pu voir »), rappelant ainsi l’ambition du système, et une allusion à Point Reyes, lieu situé  sur la côte californienne à proximité de LucasFilm.
Concrètement, l’équipe incorpore dans le système des travaux de recherche de l’Université d’Utah et du New York Institute of Technology (NYIT) :
Loran Carpenter a mis en oeuvre les bases du système de rendu, Rob Cook a écrit le système d’ombrage (shading). Pat Hanrahan servit d’architecte principal du projet.

En 1987, Cook, Carpenter et Catmull présentent au SIGGRAPH la publication The Reyes Rendering Architecture.
Lors du SIGGRAPH 1990, Hanrahan et Jim Lawson dévoilent A language for Shading and Lighting Calculations, qui comme son nom l’indique pose les fondations d’un nouveau langage de shading : le RenderMan Shading Language (RSL).

Pixar - Carte
Carte de Noël de Pixar (1986), par John Lasseter et Eben Ostby : l’image servait à illustrer la publication sur l’architecture Reyes.

En 1989, le moteur de rendu est enfin disponible publiquement, sous le nom de RenderMan. Entre temps, Pixar était né, issu en 1983 d’une division du département Computer Graphics de LucasFilm. Un certain Steve Jobs y avait investi pas moins de 5 millions de dollars…

La suite est connue : utilisé en interne chez LucasFilm/Pixar puis par d’autres studios après 1989, RenderMan deviendra un poids lourd des moteurs de rendu, qu’il s’agisse d’animation, de cinéma à effets visuels ou de publicité.
Sa stabilité, sa rapidité et son efficacité sur la gestion de scènes complexes l’ont rapidement rendu incontournable.

A Lire également