Accueil » David S. Cohen (Variety) : les agents, solution aux problèmes du secteur VFX ?

David S. Cohen (Variety) : les agents, solution aux problèmes du secteur VFX ?

David S Cohen
David S. Cohen, journaliste de Variety (photo issue de son profil Twitter)

Sur Variety, David S. Cohen suit les déboires du secteur VFX depuis ses débuts, et nous avons régulièrement relayé ses articles. Il propose aujourd’hui un article en forme d’éditorial, qui propose une alternative ou un complément aux guildes, syndicats et autres associations de commerce évoquées comme solution aux problèmes des studios : et si les agents étaient la voie à suivre ?

S’il admet que les associations collectives de type syndicat pourraient évidemment aider les artistes, il met en avant le fait que les agents pourraient avoir un effet très bénéfique, au même titre que ceux employés par les acteurs.
Au travers d’un dialogue fictif entre un agent et un studio, il met en avant les bénéfices éventuels : la fin des enchères inversées et un budget plus important puisque les spectateurs viennent voir les effets visuels avant de venir voir les acteurs, une mise en avant des superviseurs VFX dès le générique de début, au même niveau que le directeur de la photographie, etc.

Le point central étant finalement de considérer que les studios ne sont pas des entités interchangeables : une société de renom, qui sera le Ryan Gosling ou la Natalie Portman des VFX, pourrait tout à fait être mise en avant au bénéfice de la promotion du film (« par le même studio qui a fait les effets visuels de… » pouvant même attirer plus de monde que « par le producteur de… »), et mérite le même traitement qu’un acteur important.

En somme, David S. Cohen propose ni plus ni moins de réinventer la façon dont les studios vendent leurs services.

A Lire également