Accueil » Disney s’éloigne de l’animation 2D

Disney s’éloigne de l’animation 2D

L’animation traditionnelle est en perte de vitesse au cinéma, supplantée par l’animation 3D. Si certains projets utilisent encore cette approche, à l’image du récent Magasin des suicides ou d’Ernest et Célestine, Disney s’en désintéresse.

Walt Disney Animation

Le Guardian rapporte que lors d’une réunion annuelle avec des actionnaires à Phoenix, en Arizona, le PDG de Disney Robert « Bob » Iger a indiqué qu’aucun projet d’animation 2D traditionnelle n’est en cours de production au sein du studio, du moins pour le cinéma.
S’il souligne que de nombreux projets d’animation à la main sont actifs, ils sont « principalement destinés à la télévision ». Il indique que le studio « n’exclut pas » la possibilité d’un long-métrage en animation 2D, mais qu’il n’y en a pas en développement à l’heure actuelle chez Disney.

On rappellera que La Princesse et la Grenouille, avait engrangé plus de 260 millions de dollars dans le monde entier, pour un budget de production estimé à 105 millions. Un résultat décevant par rapport aux films d’animation 3D comme Raiponce (586 millions engrangés pour un budget de 260 millions de dollars) ou Volt (313 millions rapportés pour 150 millions dépensés en production).

Comme le souligne la fin de l’article, ne pas utiliser l’animation 2D traditionnelle ne veut pas forcément dire l’abandon total du rendu 2D : la technique derrière le court Paperman, qui mêlait animation 3D et 2D avec une approche non classique, pourrait peut-être être utilisé en production. Disney n’a pas non plus abandonné ses stages d’animation 2D pour l’année 2013.

A Lire également