Accueil » Crowdfunding : court (presque) Pixar, scan 3D

Crowdfunding : court (presque) Pixar, scan 3D

Voici une sélection de quelques projets liés à l’animation et la 3D récemment parus sur les plateformes de crowdfunding.

– Deux artistes de Pixar cherchent à créer un court indépendant. Dice Tsutsumi, directeur artistique de Toy Story 3 et Robert Kondo, directeur artistique des décors de Ratatouille, utilisent une méthode originale : ils vendent aux enchères certains travaux préparatoires sur Ebay, à partir de 40 euros. Il ne s’agit donc pas à proprement parler de financement participatif ; le duo pourrait faire appel à Kickstarter, mais n’est pas encore décidé : Tsutsumi souligne sur sa page Facebook qu’une campagne Kickstarter réussie demande beaucoup de temps et énergie.

Tsutsumi

– Ralph Bakshi (réalisateur, scénariste et producteur qui a notamment réalisé Fritz The Cat ou la version de 1978 du Seigneur des Anneaux) cherche à financer son projet Last Days of Coney Island Part One, un court animé situé dans les années 60 : police et mafia seront de la partie.
Page du projet – 165 000 dollars espérés, 139 levés à 5 jours de la fin.

– CADScan a lancé un projet de scanner 3D de bureau censé produire en quelques minutes un modèle 3D texturé. Il se destine aux objets pouvrant rentrer dans un cube de 25 centimètres de côté, et exporte des modèles STL, OBJ, PLY. La précision irait jusqu’à 0,2mm.
Concrètement, le système fonctionne en combinant des méthodes de scan haute et basse résolution : le profil de l’objet sert à déterminer rapidement une forme approximative de l’objet ; une technique à base de lumière structurée à phase variable scanne les détails. CADScan indique que cette combinaison permet de limiter les problèmes liés aux reflets.
Page du projet – 92 000 € demandés, déjà 70 000 levés, 21 jours restants. Il faudra soutenir le projet à hauteur de 750€ pour disposer d’un scanner.

– S’il ne s’agit pas de projets, les articles publiés par Clubic et Wired sur le CrowdFunding méritent néanmoins d’être cités : le premier analyse le financement participatif et fait un bilan de cette pratique, le second revient sur un court financé de cette manière, et explore comment réussir un projet malgré un budget serré.

A Lire également