Accueil » Colorimétrie : sonde pour Linux, calibration d'un iPad

Colorimétrie : sonde pour Linux, calibration d'un iPad

La calibration d’écrans est indispensable dans le secteur de l’imagerie, mais certains OS ou supports manquent cruellement de solutions adaptées. C’est le cas pour Linux, les professionnels ayant tendance à délaisser le développer de drivers et logiciels pour ce système au profit de Windows ou Mac OS X ; sauf à passer par des solutions créées par des passionnés, le choix est plus que restreint…
Ce problème touche aussi d’autres types d’écrans : les tablettes tactiles. L’iPad, par exemple, peut a priori avoir son utilité pour un portfolio, que l’on opte pour le développement d’une application spécifique, comme celle de Thomas Varoux évoquée fin novembre, ou que l’on se contente d’avoir sur soi quelques images que l’on pourra montrer partout. Mais son écran, trop flatteur, restitue a priori assez mal les couleurs…

Deux articles récents abordent ces problèmes, et surtout deux solutions concrètes.
– Questions Photo revient sur ColorHug, sonde développée par une société anglaise offrant un support natif sous Linux. Petit bémol, seuls les écrans TFT ou LED sont supportés, les systèmes CRT ou les vidéoprojecteurs sont exclus.
– Chez Gizmodo, Florence Corvisier propose un test pratique d’une solution que nous avions indiquée lors du dernier salon de la photo (voir notre compte-rendu, pour ceux qui l’auraient manqué) : Datacolor permet désormais d’utiliser ses sondes pour calibrer l’iPad, à l’ide d’une application gratuite sous iOS.

Datacolor
Image Datacolor – vue de l’application SpyderGallery sous iPad.

La journaliste a eu la très bonne idée de proposer des courbes de gamut de l’iPad, avant et après correction. L’occasion de constater que l’écran fourni par Apple a un rendu des couleurs très biaisé, avec de grosses lacunes au niveau des bleus, en particulier. Dans ces conditions, l’application de Datacolor ne fait pas des miracles, mais permet de sauver en partie les meubles. Système fermé iOS oblige, la correction ne sera appliquée que dans l’application de Datacolor, qui sert également de galerie d’images.
Une solution perfectible, mais qui a le mérite d’améliorer un peu les choses et d’être disponible gratuitement. En espérant que les constructeurs de tablettes ou smartphones penseront, à l’avenir, à avoir un rendu des couleurs moins criard et flatteur, des écrans au gamut plus large, et surtout laisseront la possibilité de calibrer après coup l’écran en question…

A Lire également