Accueil » SIGGRAPH 2018 : des déplacements naturels illimités en VR

SIGGRAPH 2018 : des déplacements naturels illimités en VR

VR

Qi Sun, Anjul Patney, Li-Yi Wei, Omer Shapira, Jingwan Lu, Paul Asente, Suwen Zhu, Morgan McGuire, David Luebke, et  Arie Kaufman présenteront lors du SIGGRAPH 2018 leur publication intitulée Towards Virtual Reality Infinite Walking: Dynamic Saccadic Redirection.

Derrière ce nom se cache la possibilité de se déplacer en réalité virtuelle en marchant sans aucune limite. Exit, donc, la contrainte imposée par les murs d’un environnement physique.

Bien évidemment, il y a une astuce : un déplacement physiquement infini n’est pas possible.
Les chercheurs tirent parti d’un défaut de notre vision. Nos yeux effectuent régulièrement des saccades oculaires, autrement dit de petits mouvements très rapides. Notre cerveau bloque le traitement des images durant ces courtes périodes. Résultat, nous sommes temporairement aveugles, sans même le réaliser.
Le projet de recherche s’appuie sur un système de tracking du regard pour détecter ces moments, profiter de la période de cécité pour pivoter/translater légèrement l’affichage, et donc rediriger l’utilisateur sans qu’il ne réalise le stratagème.

Concrètement, cela signifie par exemple que l’on peut faire tourner une personne en rond dans une petite pièce, tout en lui laissant le sentiment de marcher droit devant elle à l’infini.

D’autres méthodes de redirection existaient déjà, mais moins puissantes car ne tenant pas compte des saccades. La redirection était alors plus faible (la rotation possible n’était pas aussi grande). Il y avait également des artefacts visuels et des effets secondaires de type cinétose (mal de mer).

Inversement, la méthode proposée ici peut être adaptée à la fois aux grands espaces et à la réalité virtuelle dans une pièce de taille normale.

A Lire également