Accueil » Emploi/Jeu Vidéo : sale temps pour les juniors

Emploi/Jeu Vidéo : sale temps pour les juniors

MW3

Nos confrères de Gamekult viennent de publier un article très détaillé sur les difficultés des jeunes diplômés du secteur vidéo à trouver un poste en France.

A partir de témoignages de développeurs et game designers entrés sur le marché du travail l’an dernier, Gamekult dresse un tableau sombre du marché de l’emploi : entretiens sans suites, CVs sans réponse, petits boulots ou chômage…
En cause, l’arrivée d’un nombre de candidats bien supérieur aux besoins des studios français, qui depuis 2008 subissent une crise. 2000 postes auraient disparu en trois ans, et Emmanuel Forsans, qui gère le portail emploi bien connu de l’Agence Française du Jeu Vidéo (AFJV), note que depuis le début de cette crise, le nombre d’offres a été divisé par deux.

Si les chiffres du Syndicat National du Jeu Vidéo semblent plutôt aller dans le sens d’une hausse annuelle (300 à 400 postes en plus par an), Gamekult explique que la masse importante de chercheurs d’emploi fait que les studios recrutent en priorité selon l’expérience, ce qui écarte du coup les jeunes diplômés.

Nous vous invitons à consulter l’article de Gamekult pour plus de détails, le site faisant également le point sur les réactions des écoles ( ISART Digital, Supinfogame, ENJMIN), certaines incitant les jeunes à aller voir hors de l’hexagone pour trouver un poste.

MW3
Illustrations : COD – Modern Warfare 3

A Lire également