Accueil » Nostalgie : S.T.A.L.K.E.R., essor et chute d’une licence mythique du jeu vidéo

Nostalgie : S.T.A.L.K.E.R., essor et chute d’une licence mythique du jeu vidéo

S.T.A.L.K.E.R.

En 2007 sortait S.T.A.L.K.E.R. : Shadow of Chernobyl, jeu vidéo développé par le studio ukrainien GSC Game World. Ce titre a su marquer son époque : malgré une finition imparfaite, l’ambiance unique du lieu mis en scène, « la Zone » (les alentours radioactifs de la centrale de Tchernobyl), mais aussi le mélange de jeu de tir, jeu de rôle et survie/horreur ont su créer un engouement certain auprès des joueurs.

GVMERS nous propose de revenir sur cette licence : le projet initial de GSC Game World (un monde ouvert dans un univers de science-fiction), les raisons du choix de Tchernobyl, le développement douloureux du jeu marqué par des remaniements profonds, puis la sortie et les multiples bugs et imperfections liés à cette genèse difficile. La vidéo évoque également la façon dont ces défauts et choix atypiques ont pu être perçus comme étroitement liés à la culture dont est issu le jeu. Enfin, les suites du titre sont évoquées. S.T.A.L.K.E.R.: Clear Sky et S.T.A.L.K.E.R.: Call of Pripyat qui chercheront à corriger les problèmes du titre d’origine via de nouveaux choix de game design (factions, narration), le projet  S.T.A.L.K.E.R. 2 qui ne verra pas le jour en raison, là encore, de difficultés de développement et problèmes au sein du studio.

A Lire également