Accueil » Canon 1DX : nouveau réflex pro chez Canon

Canon 1DX : nouveau réflex pro chez Canon

Canon vient d’annoncer le nouveau vaisseau amiral de sa gamme de réflex numériques. Le 1DX, c’est son nom, remplace à la fois le EOS 1D Mark IV et le 1Ds Mark III.
Nous vous proposons un petit bilan général des nouveautés, mais aussi une revue de presse des réactions, en particulier du côté de la vidéo, étant donné l’utilisation grandissante des réflex pour cet usage au sein des lecteurs de 3DVF.

Sur le plan technique, la fiche est alléchante :
– Capteur plein format de type CMOS, 18,1 millions de pixels.
– Trois processeurs DIGIC, avec deux puces DIGIC 5+ pour le traitement des images (17 fois plus rapide qu’en Digic 4), et un processeur Digic 4 dédié uniquement à la gestion de l’autofocus et de l’exposition.
– Sensibilité de 100 à 51 200 ISO, mode étendu à 204 800 ISO (!). Jusqu’à 25 600 ISO en vidéo.
– 12 à 14 images par seconde selon le mode (avec ou sans msure d’exposition et mise au point)
– 61 collimateurs pour la mise au point, mesure d’exposition RVB sur 100 000 points. On comprend du coup l’intérêt du processeur dédié.
– Connection Ethernet, pour un transfert encore plus rapide des photos.
– Vidéo Full HD, avec système de réduction du moiré, rapport signal/bruit amélioré en basse lumière.
– Toujours pour la vidéo, l’appareil crée automatiquement un nouveau fichier sans rupture de vidéo lorsque la limite des 4Go est atteinte, permettant de filmer sans discontinuer durant 29min59s.
Il est possible d’utiliser un timecode dans la vidéo, en relatif ou absolu, ce qui facilitera le montage, y compris avec plusieurs caméras.

1DX

Du côté de la vidéo, les nouveautés sont appréciables, même si l’on ne dispose toujours pas de format vidéo RAW : on se contentera une fois de plus du codec H.264. En contrepartie, plusieurs modes de compression sont disponibles.
En full HD, il n’est possible de monter que jusqu’en 30 images par secondes : pour grimper à 50 ou 60, il faudra rester en 720p.
Du côté du son, il est enfin possible de gérer manuellement le niveau d’enregistrement (le gain automatique étant problématique pour un usage pro), y compris durant l’enregistrement ; un filtre antivent est inclus.

En ce qui concerne la limite de 29 minutes 59s, il s’agit comme pour les autres réflex vidéo non pas d’une limite technique, mais de rester sous les 30 minutes, ce qui augmenterait les taxes en Europe (augmentation du prix de l’ordre de 30%), l’appareil prenant alors le statut de caméra vidéo. Les 4Go par fichier, eux, sont une limite matérielle des cartes mémoire.

Lancement mondial en mars prochain, pour un tarif qui devrait être de 6800$ aux USA (prix français encore inconnu).

On attend avec impatience les premiers tests, qui devraient donner une meilleure idée des capacités vidéo mais aussi en photo basse lumière de l’appareil : avec des photosites plus grand et une meilleure gestion de la lumière, le boîtier semble bien parti ou offrir des images excellentes même avec un éclairage minimal.

Les réactions de la presse sont plutôt élogieuses :
– En VF, Shots.fr détaille davantage les spécifications, avec une conclusion pour le moins élogieuse. LeMondeDeLaPhoto fait de même.
– En anglais et sur les fonctions vidéo, on ira voir du côté de Philip Bloom, Planet5D  (qui revient sur les détails liés à la vidéo en fin d’article) ou DSLR News Shooter.
Photofocus revient sur la globalité de l’appareil, avec des prévisions sur le duel entre le 1DX et le futur appareil de Nikon, dont le prix et la date de lancement risquent d’influer grandement sur le succès du 1DX.

A Lire également