Accueil » SpaceX : une animation 3D pour présenter la colonisation martienne

SpaceX : une animation 3D pour présenter la colonisation martienne

SpaceX

Le chef d’entreprise Elon Musk a présenté hier soir sa vision de l’avenir de l’humanité : à l’aide de sa société SpaceX (qui est notamment prestataire de la NASA), coloniser Mars et faire des humains une « espèce interplanétaire ».

Derrière ce projet à mi chemin entre la planification à long terme et la science-fiction, il a donné quelques détails au travers notamment d’une animation 3D visible plus bas.

L’idée serait d’employer une fusée réutilisable (précisément le type de technologie développée par SpaceX dans le cadre de son offre actuelle) plus grande que la fameuse Saturn V du programme Apollo. Elle irait mettre en orbite un module hébergeant une centaine de candidats à la colonisation, puis reviendrait sur Terre pour redécoller peu après, emportant cette fois un module contenant une partie du carburant nécessaire au voyage vers Mars.
Ce système d’allers et retours, avec plusieurs envols et un transfert de carburant en orbite, devrait selon Musk consommer beaucoup moins de carburant qu’un décollage unique.

Une fois le module d’hébergement totalement ravitaillé, il s’en irait alors vers Mars pour aller y déposer les futurs pionniers.

Réutilisation du lancer, de la navette et des modules, choix stratégique du carburant, production sur Mars de ce même carburant (à l’aide notamment du CO2 de l’atmosphère et de la glace martienne)… Autant d’éléments qui selon Elon Musk réduiraient drastiquement le coût du voyage, qu’il voudrait faire baisser jusqu’à atteindre l’équivalent du coût d’une maison américaine par personne, soit de l’ordre de 200 000 dollars.
Une approche économique qui est le seul moyen, selon lui, de pouvoir emporter sur Mars le nombre suffisant de colons pour former un ensemble viable et autonome sur place en l’espace de 40 à 100 ans.

De nombreuses questions restent évidemment sans réponse, comme la façon dont les colons construiront leur cité une fois sur place : Elon Musk s’intéresse surtout au transport. Et si beaucoup auront des réserves sur la faisabilité du rêve, le dirigeant de SpaceX y croit dur comme fer, et compte investir des dizaines, des centaines de millions de dollars dans ce pari durant les années à venir. Avec l’espoir qu’un gigantesque partenariat public-privé lui permette de concrétiser sa vision.

A Lire également