Accueil » Oscars Scientifiques et Techniques : les vainqueurs 2016

Oscars Scientifiques et Techniques : les vainqueurs 2016

Oscars

L’Academy of Motion Picture Arts and Sciences a dévoilé les avancées qui seront primées dans le cadre des Oscars Scientifiques et Techniques 2016.

Comme chaque année, il s’agit ici de récompenser les personnes qui, par leurs contributions, ont permis d’améliorer de façon notable la façon dont les films sont créés. Il ne s’agit donc pas d’avancées ayant eu lieu en 2015, mais d’innovations plus anciennes qui ont depuis prouvé leur valeur.
La remise de prix se fera le 13 février.

A noter :
– plusieurs outils de reviewing sont primés ;
– l’impression 3D est récompensée pour son utilisation en stop-motion ;
– MARI, l’outil de texturing 3D de The Foundry, fait également partie des lauréats. L’occasion de rappeler que notre partenaire Progiss est revendeur de cette solution.

Voici donc les primés :

TECHNICAL ACHIEVEMENT AWARDS (ACADEMY CERTIFICATES)

Michael John Keesling pour la conception et le développement d’Image Shaker, un système optique qui crée l’illusion de secousses de la caméra, de façon convaincante et répétable.
Inventé il y a 20 ans, l’outil était alors largement supérieur à ses concurrents, et continue d’être employé.

David McIntosh, Steve Marshall Smith, Mike Branham et Mike Kirilenko pour la conception et le développement de l’Aircover Inflatables Airwall.
Il s’agit d’un système de panneaux modulaires gonflables pouvant être mis en place sur le lieu de tournage, rapidement et de façon sécurisée. Ils sont notamment utilisés pour créer des fonds verts ou bleus de grandes dimensions.


– Trevor Davies, Thomas Wan, Jon Scott Miller, Jared Smith et Matthew Robinson pour le développement des moniteurs de la série PRM de Dolby Laboratories. Ils permettent d’afficher des images de façon stable et fiable, avec une étendue de gamut/luminance adaptée aux standards modernes pour le cinéma.

Ronald Mallet et Christoph Bregler pour la conception et l’ingénierie du Geometry Tracker d’ILM, un solveur/système de tracking innovant et généraliste.
Précis, intégré en profondeur avec les autres outils d’ILM, il facilite grandement le travail des artistes.

Jim Hourihan, Alan Trombla et Seth Rosenthal pour la conception et le développement de RV, un lecteur d’images et séquences édité par Tweak Software (et racheté par Autodesk l’an passé).
Ses outils multiplateforme et ses APIs ont permis à de nombreux studios de toutes tailles d’adopter un workflow de référence.

RV


Richard Chuang et Rahul Thakkar pour la conception, Andrew Pilgrim, Stewart Birnam et Mark Kirk pour les workflows de reviewing et fonctions avancées, du Media Review System de DreamWorks Animation.
Développé depuis près de 20 ans, cet outil est toujours employé.

– Keith Goldfarb, Steve Linn, Brian Green et Raymond Chih pour le développement du Global DDR System de Rhythm & Hues.
Là encore, il s’agit d’un outil de reviewing. Ses forces : son efficacité et son optimisation pour un studio composé de sites multiples dans plusieurs pays.

– J Robert Ray, Cottalango Leon et Sam Richards pour le design, l’ingénierie et le développement continu d’Itview de Sony Pictures Imageworks.
Doté d’une API et de fonctions d’editing, Itview propose un environnement flexible et peut être déployé de façon globale sur un studio.


SCIENTIFIC AND ENGINEERING AWARDS (ACADEMY PLAQUES)

Paranorman

Brian McLean and Martin Meunier pour leur utilisation de l’impression 3D pour la création de personnages animés en stop-motion.
L’utilisation du prototypage rapide par les studios LAIKA a en effet ouvert tout un pan de créativité au secteur : expressivité des personnages, motion blur, effets d’animation.
Les deux primés ont su mettre en place des techniques et pipelines spécialisés permettant d’obtenir des couleurs uniformes, une répétabilité mécanique et l’échelle nécessaire à la production de longs-métrages.

(ci-dessus, impression 3D pour Paranorman ; ci-dessous, pour Les Boxtrolls)

Laika

Jack Greasley, Kiyoyuki Nakagaki, Duncan Hopkins et Carl Rand pour la conception et l’ingénierie du système de texture painting 3D de MARI.
Edité par The Foundry, MARI a été largement adopté par les studios VFX. L’outil permet de simplifier considérablement le travail sur des ensembles volumineux de textures haute résolution.

MARI 3

SPECIAL AWARD (PLAQUE)

– Accordé à la Society of Motion Picture and Television Engineers

Depuis un siècle, les membres de l’organisation ont fourni des standards, apporté leur expertise, soutien, outils et infrastructure à la création et la post-production de longs-métrages.

A Lire également