Accueil » Monolith, outil de modélisation par voxels pour l'impression 3D

Monolith, outil de modélisation par voxels pour l'impression 3D

Monolith

Panagiotis Michalatos (Assistant Professor à la Harvard School of Design) et Andrew Payne (ex étudiant de la même école et créateur de logiciels expérimentés) lancent Monolith, un outil de modélisation 3D par voxels.

Leur objectif : proposer un outil de modélisation pensé pour l’impression 3D multimatériaux. En effet, l’utilisation de voxels permer de créer des modèles avec des propriétés physiques variables : par exemple, une impression 3D mêlant plusieurs types de résines dans un même volume.
Ceci étant dit, l’outil pourra être utilisé pour d’autres usages que l’impression 3D.

Monolith propose de très nombreuses fonctions :

– Outils de création géométrique : sculpture 3D, utilisation de fonctions mathématiques, utilisation d’images pour créer ou affecter des volumes (une fonction qui rappelle la Shadow Box de ZBrush, avec des possibilités différentes), modélisation à l’aide de primitives et objets géométriques.

– Modifiers géométriques : twist, flou, symétrie, inversion, érosion, dilatation.

– Import/export : il est possible d’importer des tranches (dans des formats courants d’images), ce qui permettra par exemple de créer des volumes à partir de données médicales (IRM).
A l’inverse, il est possible d’exporter des tranches bitmaps d’une création sous Monolith afin de l’imprimer.
Monolith gère aussi l’export de meshes au format STL, WRL et 3DM ou sous forme de tranches.
Le format .vol (fichiers de voxels) est géré en import et export. Il est notamment supporté par Rhino.

– Rasterization : utilisation de patterns, texture mapping, voxel patterns.

– Analyse : optimisation de la distribution des matériaux en fonction de contraintes mécaniques.

Monolith fonctionne sous Windows 64 bits, et est entièrement gratuit. Il serait donc dommage de ne pas y jeter un oeil ; n’hésitez pas à donner vos retours sur cet outil dans les commentaires.

A Lire également